Table des matières

Les serpents sont craintifs, mais savent se défendre attention à vos mollets.

En France, la plupart des serpents que l’on rencontre sont des couleuvres ou des vipères. Avec les couleuvres le danger et inexistant, car elles n’ont pas de venin même si elles savent mordre quand même. En cas de morsure, une désinfection de la plaie sera nécessaire et suffisante pour ce type de serpent. Elles sont généralement craintives et timides envers les humains. Elles préfèrent habituellement éviter le contact et fuiront s’ils se sentent menacés. Les couleuvres ne sont pas agressives par nature et ne représentent fréquemment pas de danger pour les humains.

Pour les vipères, c’est une autre histoire, car elles possèdent du venin, si une prise en charge par les secours est rapidement opérée, les morsures sont rarement mortelles, en moyenne, on relate un décès par an pour 1000 morsures.

Une vipère reconnaissable à son oeil fendue et vertical

Une vipère reconnaissable à ses yeux.

La bonne pratique protégeait les pieds

Les serpents ont des zones d’habitations spécifique par exemple :
Les couleuvres se trouvent généralement dans des environnements boisés passant par des prairies, mais aussi les jardins, les zones humides et les habitats urbains.
Elles préfèrent souvent les endroits avec une abondance de cachettes, comme des buissons, des tas de feuilles, des pierres ou des souches d’arbres, où elles peuvent se cacher et se nourrir.

Les vipères sont généralement associées à des environnements plus spécifiques et souvent plus ruraux. Elles sont plus fréquentes dans les régions de climat tempéré à tropical. Les vipères préfèrent souvent des habitats plus arides ou semi-arides, tels que les zones rocheuses, les déserts, les landes, les collines, et parfois les prairies. Elles aiment se cacher sous des rochers, des broussailles ou des crevasses pour se protéger de la chaleur et pour tendre des embuscades à leur proie.

une vipère dans les broussailes

En randonnée, portez de bonnes chaussures qui vous protègeront en cas de morsure, n’hésitez pas à faire des vibrations avec vos pas, les serpents sont sensibles aux vibrations.

La première couleuvre, que j’ai rencontré était nicher dans une forêt, j’ai failli marcher dessus elle était cachée sous un gros tas de feuille, imaginez le sursaut que j’ai réalisé quand j’ai vus ou mon pieds avait atterris.
C’est un très bon souvenirs que je me remémore, car le fous rire après la frayeur était grandiose !

Comment différencier une couleuvre, d’une vipère ?

Pour différencier une couleuvre d’une vipère, voici quatre caractéristiques principales à prendre en compte :

Tête :

  1. Couleuvre : La couleuvre a une tête étroite et bien séparée du reste de son corps et de grosses écailles sur la tête.
  2. Vipère : La vipère a une tête triangulaire et plus large que le cou de son corps et aussi des écailles plus fines et plus nombreuses sur la tête

Yeux :

  1. Couleuvre : Les yeux de la couleuvre ont une pupille ronde.
  2. Vipère : Les yeux de la vipère ont une pupille fendue verticalement, semblable à une fente.

Queue :

  1. Couleuvre : La couleuvre a une queue effilée et fine.
  2. Vipère : La vipère a une queue courte et épaisse.
une couleuvre sur un tronc

Une couleuvre pupille ronde et écaille plus grosse sur le haut de la tête.

Écailles dorsales :

  1. Couleuvre : Les écailles dorsales de la couleuvre sont uniformes par la taille et la forme.
  2. Vipère : Les vipères ont des écailles dorsales qui ressemble à de losange ou des zigzags, ce qui crée une texture rugueuse sur leur dos.

Il est important de noter que certaines couleuvres peuvent avoir des marques qui ressemblent à celles des vipères, ce qui peut prêter à confusion. De plus, il existe de nombreuses espèces de couleuvres et de vipères, chacune avec ses propres caractéristiques dans leurs apparences. Mon conseil éviter de les toucher et observer les à bonnes distance.

La morsure est quand même arrivée, que faire ?


Lors d’une morsure de serpent, il est impératif de déterminer s’il s’agit d’une vipère ou d’une couleuvre, car les procédures de traitement varient considérablement. Idéalement, si vous pouvez prendre une photo du serpent, cela serait très utile, bien que dans cette situation, cela puisse s’avérer difficile.

Ces reptiles sont rapides et discrets, donc il est essentiel d’agir rapidement pour une identification précise si vous le pouvez. Vous avez également la possibilité d’examiner la trace de la morsure, une vipère laisse généralement deux jolis trous.

une couleuvre dans les herbes

Après avoir réussi à distinguer l’agresseur en chef, il est crucial de maintenir la victime calme et immobile, car l’agitation peut accélérer le rythme cardiaque, favorisant ainsi la propagation du venin dans le corps.

En cas de morsure, gardez à l’esprit le numéro d’urgence 112. La victime doit être hospitalisée rapidement pour recevoir un sérum anti-venin approprié. Une intervention médicale rapide peut faire toute la différence dans ce genre de situations.

En conclusion

Lorsque l’on se trouve confronté à une morsure de serpent, qu’il s’agisse d’une couleuvre inoffensive ou d’une vipère venimeuse, il est impératif d’adopter les gestes qui sauvent. Il est essentiel de comprendre les différences entre les deux espèces et d’adapter sa situation. À ne pas oublier le numéro qui sauve le 112 !

Si vous avez aimé l'article vous êtes libre de le partager !

Laisser un commentaire